NOTRE HISTOIRE

!

TOUT COMMENCE EN 2009

L’association Bouledogue Passion est créée en 2009 en France voisine, puis renommée Bouledogue Attitude quelque temps plus tard. Elle œuvre des deux côtés de la frontière avec quelques bénévoles et familles d’accueil déjà très investies en Suisse.

Mai 2013, l’arrivée d’Harley dans sa famille d’accueil fait prendre conscience de la problématique de prise en charge d’un chien caractériel, tant il est négligé et souffre (otites chroniques, dermatite atopique sévère et enfin une syringomyélie incurable). Un chien à ne pas mettre entre toutes les mains… 

Fin 2015 l’association Bouledogue Attitude.ch est constituée et devient une entité autonome, mais toujours en collaboration avec sa grande sœur française. Le nombre de prises en charge ne fait qu’augmenter chaque année.

Octobre 2017, arrivée de Gameboy, handicapée du train-arrière, pour qui tout sera tenté (consultation neurologique à l’école vétérinaire de Lyon, IRM, hydrothérapie, ostéo, acupuncture, chariot de rééducation, etc..). Avant de se rendre à l’évidence qu’elle ne sera plus valide et aura un chariot « tout-terrain » pour retrouver sa pêche, sa joie de vivre et son petit caractère bien trempé !

Fin 2019, plus d’un chien par semaine est recueilli grâce aux bénévoles et aux familles d’accueil dévouées, mais submergés tant la tâche devient importante. Il faut absolument se professionnaliser et ouvrir un refuge !

LA FONDATION

Le Covid ralentit le processus et c’est finalement en décembre 2020 que la Fondation Bouledogue Attitude est constituée. L’acquisition d’un ancien restaurant à Neyruz-sur-Moudon, transformé en maison d’habitation,  se fait au 1er mars 2021. Une opération rendue possible grâce à l’apport de fonds propres de particuliers, mais surtout de la Banque Cantonale Vaudoise, qui accorde une hypothèque pour les deux tiers de son prix d’achat.

L’ouverture du refuge est prévue pour l’été 2021, mais les travaux d’assainissement et d’équipement sont considérables ! Les bénévoles travaillent sans relâche, durant les week-ends et congés durant plus de 9 mois pour que le refuge puisse être opérationnel en novembre 2021 et accueillir ses premiers réfugiés et pensionnaires.

Printemps 2022, Isabelle Dupraz devient « officiellement » la première collaboratrice rémunérée de la Fondation, à temps partiel. Anaïs, gardienne d’animaux CFC rejoint le refuge en avril, sur appel.
De nombreux bénévoles et stagiaires FSIFP viennent compléter l’équipe durant les fortes périodes d’affluence.

Début 2023, après 3 visites de contrôle semestrielles, les instances vétérinaires cantonales délivrent, pour les 5 prochaines années, l’autorisation d’exploiter le refuge et la pension. L’engagement d’une apprentie gardienne d’animaux est prévu pour l’été.

Mais les travaux de rénovation ne sont de loin pas encore terminés !! La toiture doit être changée et tout l’étage du refuge doit être assaini et rénové. Pour ce faire, il faut de l’argent, ce dont nous manquons cruellement. Raison pour laquelle il est vital que la pension et la petite boutique puissent oeuvrer. L’intégralité des bénéfices revenant au refuge et à son fonctionnement. Votre soutien nous est également indispensable. D’avance merci !